Rencontre entre gem.

Rencontre entre gem

Publié le 28 avril 2017

Ce vendredi 28 avril 2017, il est 17 H 45 au moment où j’écris, ce que je fais tant que ma mémoire reste fraîche.
Je viens tout juste de rentrer d’une sortie en Lozère avec quelques adhérents du groupe du Puy-en-Velay.
Car une rencontre inter-gem organisée par le gem Modestine de Langogne et Florac réunissait dans la salle polyvalente langonaise une douzaine de structures associatives sensiblement équivalentes. Elles venaient de divers départements : Ardèche, Cantal, Gard, Haute-Loire, Lozère, Puy-de-Dôme.
Étaient présents les groupes d’entraide mutuelle suivants :
– Ardèche avec l’Albatros d’Aubenas
– Cantal avec le gem du pays d’Aurillac
– Gard : l’Émeraude d’Alès et l’Epiphyte de Nîmes
– Haute-Loire avec le gem Galaxie du Puy-en-Velay
– Lozère avec ceux Modetine de Langogne et Florac et aussi avec ceux de Mende et Marvejols
– Puy-de-Dôme avec les gem Les Dômes d’Issoire,Beaumont, Cournon et le gem Avenir qui accueille des personnes cérébro-lésées.

Les Lozériens initiateurs de cette journée avaient organisé la rencontre autour de tables axées sur un thème :
– table 1 : Comment vivez-vous votre gem ?
– table 2 : Les activités
table 3 : La gouvernance des gem
– table 4 : L’arrêté de 2016
– table 5 : Les partenaires, les réseaux
– table 6 : Ouverture, autonomie, vie quotidienne
– table 7 : sports, loisirs

J’ai laissé mes coordonnées aux organisateurs qui doivent m’envoyer les bilans de chaque table.
Pour ma part, j’étais surtout sur la table 3. Les discussions étaient on ne peut plus intéressantes. J’ai été informée d’une foule de faits que j’ignorais, comme l’existence de l’arrêté de 2016 que je lirai attentivement, la prise de pouvoir des organismes gestionnaires sur les gem, le manque de démocratie en leur sein, la confiscation fréquente des prérogatives des adhérents, l’existence de l’UNCF (union nationale des gem de France)…

Je regrette que ces échanges se terminent à midi et je suis frustrée de n’avoir participé qu’à une petite partie de ces entretiens si éclairants.

Le repas comportait salade verte, aligot, salade de fruits, gâteaux. Il m’a permis une consolidation de mes rencontres et des précisions sur les sujets qui me préoccupaient.

Un groupe de musiciens animait ensuite des danses folkloriques auxquelles participait le public présent.

Merci à toutes les Céline rencontrées, à Nathalie, à celles et ceux avec lesquels j’ai discuté.

Photo d’une Céline de Modestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *