TEMOIGNAGES

Joëlle: « Le GEM m’apporte de la joie. J’aime y jouer au chromino et au rummikub, faire de la mosaïque, aller promener les chiens de la S.P.A. »

 

Alain : « Depuis cet automne, j’ai rejoint le G.E.M. Galaxie afin d’y vivre un moment hebdomadaire de relation d’entraide à travers une activité. J’ai eu la chance d’y arriver au moment où les animateurs proposaient la mise en place d’un atelier chorale, activité qui m’intéressait particulièrement pour étayer mes premiers pas dans cette structure. Détail qui a pour moi son importance, j’ai à disposition une loupe éclairante qui, en tant que malvoyant, m’aide bien à lire mes partitions. Ce n’est pas rien de pouvoir faire comme les autres ! La manière dont elle se déroule me convient de part sa convivialité et sa simplicité. »

 

Chantal : « Voici ma vie au sein du groupe d’entraide mutuelle Galaxie, au Puy en Velay. Je reconnais que je n’y vais pas souvent pour cause d’activités nombreuses qui me prennent du temps. En tant que « solobataire », je suis ravie (même si parfois je râle) que ce GEM existe. Il nous permet, à nous qui avons des troubles psychiques, de vivre une expérience de partage, de respect de l’autre, d’écoute des idées données. Puis il y a les activités manuelles telles que la mosaïque où j’ai réalisé un dessous de plat et où j’ai vu des œuvres magnifiques. Il y a aussi les jeux de société pour ceux ou celles qui apprécient (moi pas !) »

Gabriel : « Le GEM est un lieu de rencontres et non pas un club de rencontres; il permet d’accueillir des personnes isolées ou en souffrance morale, de rompre l’isolement en participant à diverses activités afin d e recréer des liens sociaux. Je n’ai pas connu les premières années du GEM, je n’ai eu vent de son existence qu’au moment de ma retraite en 2011. Le directeur du C.A.T.nous a emmenés le visiter avec deux autres personnes. A ce moment là, il y avait le jardin à Aiguilhe où nous pouvions passer un moment agréable et convivial à l’ombre de la cabane. Espérons qu’un jour nous pourrons reprendre cette activité. J’apprécie particulièrement les sorties et je regrette qu’elles soient plus rares, surtout en dehors du département. La participation aux jeux de société permet de passer un après-midi convivial devant un café. »

Annie : « Moi, … je suis venue au G.E.M. en janvier 2008 sur les conseils d’une psychiatre à l’hôpital de jour chargée des contrats de soins. J’étais sortie de l’hôpital Sainte Marie après six mois d’hospitalisation. Je me sentais seule. Je dépensais mon pognon à tort et à travers, les animateurs m’ont aidé à ne plus le dilapider en discutant avec moi. Au début, je participais aux sorties. Maintenant, je préfère jouer à la belote et aux tarots. Par contre, je trouve qu’il y a des clans ici et je le déplore. Et comme le bon vin, je me suis bonifiée au G.E.M. »

Fabienne : « Je tiens tout particulièrement d’abord à remercier les animateurs pour leur travail d’accompagnement à la vie associative du GEM. Depuis 2008, date de mon arrivée à l’association, j’ai vu évoluer en même temps que moi le GEM à une vitesse folle. Il m’a apporté ce qu’il y a de mieux : la confiance en soi et l’espoir d’aller mieux un jour. Certes, il y a eu des conflits avec des adhérents ou bien des quiproquos avec des nouveaux mais c’est toujours dans une bonne ambiance que j’ai pu progresser avec eux…Surtout lors de sorties avec les animateurs, c’était à la fois distrayant et plein de richesses. Maintenant je me suis affranchie et je suis passée à autre chose. Je retourne de temps à autre revoir les fidèles et faire connaissance avec de nouveaux arrivants mais c’est un pur bonheur et un vrai ballon d’oxygène… »

 

Emmanuel : « Quand je suis arrivé dans cette loge d’artistes, mais cela est une autre histoire …Donc, en arrivant au GEM, je découvris dans la salle, quelques personnes sympathiques.. L’animateur, m’informa que cette association était faite pour sortir les gens de leur isolement… Pas seulement hivernal, car on hiberne beaucoup au Puy-en-Velay, car les hivers sont rudes si l’on en croit La Montagne de Clermont-Ferrand. Mais l ‘hibernation ne dépasse jamais l’hiver, c’est bien connu et février ne connaîtra jamais le printemps … C’est un groupe débordant d’activités diverses et variées, pratiquant des randonnées, des sorties culturelles, des jeux de cartes, du loto, et même du sport auquel je n’aurai garde d’adhérer, car un accident est si vite arrivé !!! »

Martine : « Je ne monte pas régulièrement au GEM, bien sûr. Mais, à chaque fois, je m’y sens bien. J’apprécie la compagnie des adhérents. J’arrive à discuter, à rire, chose que j’avais oubliée depuis longtemps. Ce sont des petits moments de chaleur autour d’un bon café, que j’apprécie particulièrement. Au GEM, j’ai l’impression d’être dans un monde calme et reposant, au milieu d’un site agréable. Lorsque je redescends chez moi, je me sens aussitôt agressée par le bruit des voitures et le tapage de la ville.En fait, le GEM m’apporte calme et sérénité. »

Agnès : « Aujourd’hui, je me sens bien au GEM. J’ai trouvé ici une petite famille. Les activités sont intéressantes et enrichissantes. J’apprécie beaucoup les animateurs qui sont à notre écoute. De plus, le lieu est ouvert le week-end, ce qui est une bonne chose pour moi. J’appréhendais ces deux jours de solitude. L’endroit est reposant et calme, c’est un peu la campagne. Quand j’en sors, je me sens plus zen et j’ai oublié une partie de mes ennuis qui m’empoisonnent la vie. C’est une chance qu’il existe des lieux comme celui-là. Je le conseillerai aux personnes de mon entourage qui sont dans le désarroi et je ne remercierai jamais assez d’avoir trouvé des personnes, des amis qui m’ont permis de sortir la tête de l’eau. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *