Actualités sur la bipolarité.

Actualités sur la bipolarité_001

Actualités sur la bipolarité

Le 30 mars 2016 avait lieu la journée mondiale sur la bipolarité. Dans l’esprit de beaucoup de monde, c’est de la folie !
Joyeuses, euphoriques puis plongées dans la déprime, les personnes bipolaires sont difficilement diagnostiquées. La maladie affecte autant les femmes que les hommes qui souffrent de préjugés liés à une pathologie sous-estimée par le grand public.
En l’espace de quelques heures, le malade bipolaire peut basculer de l’euphorie à une profonde déprime. « Pratiquement à chaque fois qu’on va dans une phase maniaque, si on n’a pas un traitement solide, on passe presque immédiatement dans une phase dépressive très très forte », raconte sur RMC Patrick Cuvillier pour qui la maladie a bouleversé son quotidien.
« On peut se mettre dans des situations financières où on peut acheter des voitures de luxe alors qu’on n’a pas les moyens. Moi j’ai fait ça avec une grosse maison (…). Les amis ou les proches, ou la famille prennent de la distance, parce qu’on est de drôles de gens. La bipolarité dans l’esprit de beaucoup de monde c’est de la folie, il y a une stigmatisation très forte », explique ce malade.
La journée mondiale des troubles bipolaires qui se déroule ce 30 mars vise justement à sensibiliser à ces troubles. La stigmatisation est d’autant plus grande que la maladie met parfois du temps à être diagnostiquée, dix ans en moyenne. Nathalie a vécu cette incompréhension des médecins face à sa maladie: « Je n’ai pas été diagnostiquée en temps et en heures. Je suis tombée sur un psychiatre qui n’a pas fait le bon diagnostic ». Il lui faudra être hospitalisée dans une clinique psychiatrique pour qu’un médecin lui parle de cette maladie. Ce retard de cette prise en charge peut avoir des conséquences terribles « entre 15 et 20% des personnes atteintes de troubles bipolaires peuvent faire des tentatives de suicide », relève Marion Leboyer, responsable du pôle psychiatrique du CHU Henri-Mondor.

Des causes génétiques :
La maladie qui affecte autant les hommes que les femmes apparaît généralement entre 15 et 25 ans et a de multiples origines.
« C’est une maladie liée à plusieurs facteurs qui vont entrer en ligne de compte notamment des facteurs génétiques qui vont prédisposer à la maladie. Et puis au gré d’événements liés à l’environnement, ils vont déclencher la maladie : des facteurs de stress, les ruptures amoureuses, les deuils… tous les événements qui vont bouleverser notre vie émotionnelle et nos habitudes », explique le docteur Marc Masson, psychiatre à Garches. Des prises de cannabis ou de cocaïne peuvent aussi déclencher la maladie.
La maladie toucherait 1,3 million de personnes en France. Une maladie dont on ne guérit pas mais qui se soigne grâce à des médicaments et des psychothérapies.
http://vous.bfmtv.com/psycho-sexo/journee-mondiale-de-la-bipolarite-dans-l-esprit-de-beaucoup-de-monde-c-est-de-la-folie-963075.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *